Air France: «Ce procès est celui de la violence, pas celui d’une simple chemise arrachée»

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire